Votre ado vous a menti. Pouvez-vous encore lui faire confiance?

Votre ado vous a menti et la confiance que vous avez à son égard est sérieusement écornée?

Le viol de la confiance est douloureux

Le sentiment de trahison est particulièrement douloureux et ce, dans tous les domaines de la vie: le couple, la famille, l’amitié, le professionnel, dans la société.

Etre trompé par son enfant a un impact particulier car non seulement cela génère un sentiment de trahison mais cela génère en plus de l’anxiété car votre ado vous confronte à un sentiment d’échec dans votre mission de le protéger.

C’est le cas par exemple lorsque votre ado est sorti sans votre accord ou vous a menti sur ses activités.

Ce coup de canif dans la confiance mettra longtemps à cicatriser. Mais si la réparation de la confiance est difficile, elle est possible … et surtout souhaitable.

La confiance est la base de toute relation humaine

Aucune relation humaine de qualité ne pourrait s’envisager sans confiance. Elle est la base de toute relation humaine, source d’épanouissement mutuel et de liberté.

Néanmoins, il est indispensable de trouver un intermédiaire entre la crédulité et la méfiance.

Votre ado a besoin de se sentir reconnu pour grandir et devenir un Homme. Sans confiance, il ne peut être reconnu en tant que tel, surtout par les personnes qui compte le plus à ses yeux, à savoir vous! S’il ne se sent pas digne de confiance, comment pourrait-il avoir confiance en lui?

Nul n’est parfait

Votre adolescent n’est pas parfait, tout comme vous. Il vous est également arrivé de mentir et donc de trahir… et peut être même il n’y a pas si longtemps.

Il reste que chez l’adolescent, de telles transgressions sont inévitables. Vous aussi avez été ado. N’avez vous jamais menti à vos parents?  Est-ce que cela fait de vous quelqu’un d’irresponsable aujourd’hui?

Les petits mensonges de l’adolescence font partie de ce jardin secret que l’adolescent a besoin de se construire. D’ailleurs, plus vous serez sévère et intransigeant, plus les mensonges risquent d’être envahissants dans votre relation. Ces dissimulations sont le signe qu’il est temps d’ouvrir le dialogue pour trouver un compromis acceptable entre ses besoins et les vôtres.

Néanmoins, le cadre est indispensable.

Votre regard sur la situation n’est pas neutre

Au delà de la situation, qu’est-ce qui génère chez vous un malaise aussi important? N’oubliez pas que vous interprétez la situation à travers votre propre histoire. Nécessaire, l’interprétation que vous faites de la situation est toute personnelle et fait nécessairement écho à votre histoire. Peut-être revivez-vous d’anciennes trahisons? Discutez-en entre parents, entre amis, entre collègues et surtout avec lui pour prendre du recul…

Si vous êtes seul, demandez vous ce que penserait quelqu’un que vous estimez beaucoup dans votre situation.

La confiance … oui mais avec un contrat

On l’a vu, il n’est ni question de se montrer crédule, ni question de sombrer dans la méfiance qui serait tout aussi délétère.

Vous pouvez accorder votre confiance mais vous devez exigez un certain nombre de garanties et prévoir des sanctions si la règle entre vous était enfreinte.

Par exemple, lorsque votre enfant sort, prévoyez avec lui l’heure et les conditions de retour et les sanctions qui seront appliquées si cela n’était pas respecté. Et bien sûr, appliquez la sanction prévue de manière intransigeante. Vous devez tenir parole car lui aussi doit pouvoir vous faire confiance.

Cela ne garantit pas que votre ado respectera forcément les règles (je pourrais vous en parler à titre personnel 😉 ) … mais au moins, les choses sont claires.

Repartir du bon pied

Ainsi contractualisée, la confiance se rebâtit peu à peu … sans rancoeur excessive. Votre enfant a le droit à l’erreur comme tout humain. Ces erreurs, mêmes parfois excessives, sont formatrices. Nul n’est parfait!

Partager l'article
  •  
  •  
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
  • 23
    Partages

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *