Quelle méthode adopter pour réussir à l’école? Voici comment apprendre simplement et avec efficacité

Comment apprendre efficacement? Tout comme le génie représente 1% d’inspiration et 99% de transpiration, la réussite scolaire repose sur plusieurs principes simples et concrets.

Remplir une tête bien faite

Apprendre ne se limite pas à engranger des connaissances. Il s’agit également de pouvoir résoudre des problèmes plus ou moins complexes en leur apportant des réponses parfois créatives. L’apprenant oscille donc entre réflexion et mémorisation.

C’est pourquoi, nous avons deux types de pensées: une pensée focalisée sur un problème et une pensées défocalisée, plus divergente, celle-la même qui s’avère être la plus créative puisqu’elle nous permet de sortir du cadre déterminée. Ces deux modes de réflexion sont complémentaires. L’usage exclusif de l’un ou de l’autre ne conduirait pas à la pleine réussite scolaire.  Les enfants ont besoin de mémoriser et d’appliquer mais aussi de pouvoir penser de manière autonome.

Ainsi, l’élève devra, pour réussir, apprendre à résoudre un problème avec ce qu’il a appris mais aussi pouvoir intégrer des éléments extérieurs à ses connaissances en prenant du recul et pouvoir générer des solutions plus personnelles, plus innovantes basées sur sa propre réflexion. Mais cela nécessite un lâcher prise qui n’est pas souvent mis en avant dans les apprentissages.

Saviez-vous qu’Einstein lui-même lorsqu’il était confronté à un problème difficile, se coupait quelques minutes en fermant les yeux. Il gardait en main ses clés et dès que celles-ci tombaient parce qu’il s’était assoupi, revenait à son objet d’attention avec beaucoup plus de succès.

Allier la focalisation et la défocalisation

La méthode Pomodoro est une méthode intéressante pour mettre en place cette alchimie magique. Il s’agit d’une méthode basée sur des courts moments de pleine concentration sur une tâche précise entrecoupées de brefs temps de pause.

En effet, on chronomètre 25 minutes avec un minuteur. Pendant ce temps, l’élève reste pleinement concentré sur sa tâche. Cette tâche peut être une tâche de mémorisation, de composition ou d’entraînement.

Terminée ou non, l’apprenant cesse toute activité pendant 5 minutes (qui seront chronométrées elles aussi). Pendant ce temps, il se relaxe, laisse libre cours à son imagination et à sa pensée. Après cette courte pause, il reprend ses activités.

Que s’est-il passé?

  • La mémorisation est plus efficiente
  • Il intègre mieux les connaissances entre elles
  • Il a peut être trouvé une solution à un problème qu’il avait rencontré et sur lequel il bloquait
  • Il a pu intégrer une autre manière de voir le problème (images mentales, nouvelle perspective, …)
  • Le coût cognitif est moins important et il y a donc moins de fatigue.

Eviter tout apprentissage passif

Apprendre, ce n’est ni lire, ni comprendre. L’acte d’apprendre ne peut se résoudre à ces deux actions même si pour, comprendre, il faut souvent avoir lu et, pour apprendre, il faut comprendre.

L’apprentissage doit être actif et dynamique. Après avoir lu pour comprendre, l’apprenant doit détacher le regard du support et faire l’effort de se redire, de revoir ou de refaire dans sa tête. C’est une condition sine qua non pour qu’il y ait mémorisation.

Cette démarches doit aussi être répétée plusieurs fois pour bien ancrer la trace mnésique.

Les moyens technologiques modernes pourront considérablement aider l’élève de manière très ludique. Les flashcards mettent parfaitement en oeuvre ces principes fondamentaux de l’apprentissage. Dans un logiciel, on tape les questions et leurs réponses ou un terme en langue étrangère et sa traduction et l’ordinateur vous demande de répondre régulièrement à ces questions en tenant compte de ce qui vous pause le plus problème et donc en vous le suggérant davantage de fois. Le logiciel, qui tient compte de la courbe de l’oubli, vous fait également de fréquentes révisions.

Pour les langues, vous pouvez utiliser quizlet et pour d’autres matières Ankiapp ou flashcards + by Chegg

Alors prêt pour coacher les futurs petits Einstein?

Partager l'article
  •  
  •  
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
    Partages

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *