QUEL SPORT POUR VOTRE ENFANT?

Les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer. Il est indispensable à la santé mais favorise aussi le développement psychoaffectif et la socialisation.

Néanmoins, selon le Docteur Michel Binder, quatre conditions sont essentielles pour que l’enfant en tire bénéfice :

– Le choix de son sport doit être librement consenti, un enfant ne peut être contraint à pratiquer une activité physique.

– Le geste sportif ne doit pas faire souffrir (ne pas entraîner de douleur).

– Le sport ne doit pas perturber l’équilibre général de l’enfant (en prenant tout son temps libre par exemple)

– Les contre-indications doivent être strictement respectées.

 

A partir de quel âge pratiquer ?

– Les tout-petits peuvent pratiquer une activité de « bébé nageurs » ou de l’éveil psychomoteur avec les parents dans un centre adapté.

– De 2 à 7 ans, l’enfant pourra participer au baby-sport puis au mini sport. On y retrouvera davantage de la psychomotricité et un éveil aux jeux collectifs.

– Entre 6 et 8 ans, compte tenu de la mise en place du schéma corporel, l’enfant peut commencer à pratiquer le sport de son choix.

– Entre 8 et 13 ans : les activités sont destinées à améliorer le geste technique. C’est souvent le début des compétitions.

– Entre 14 et 16 ans, en lien avec la puberté, il arrive que l’adolescent commence à prendre certaines distances avec le sport (psychologiques ou liées avec sa croissance rapide qui rend le geste moins adroit et moins coordonné) ou au contraire être dans une période de performances sportives.

 

Quel sport pour quel enfant ?

SELON SON AGE D’ABORD…

– Vers 6-8 ans, on privilégiera les sports individuels symétriques (gym, danse, ski, natation)

– A partir de 8 ans, on encouragera les sports de coordination et d’opposition qu’ils soient individuels ou collectifs (tennis, arts martiaux, athlétisme, foot, basket, hand-ball, …)

– A partir de 9 -13 ans, l’enfant gagnera à commencer les sports d’endurance (course à pied, cyclisme, ski de fond, ..)

SELON SES CARACTÉRISTIQUES :

Votre enfant est en surpoids ? : Les sports d’endurance sont à privilégier (vélo, natation, aviron, ..). Néanmoins, comme il n’y excellera pas forcément, la pratique sportive visera avant tout le plaisir. On pourra aussi se tourner vers les sports de glisse, l’équitation, les sports de combat et les arts martiaux.

Votre enfant est toujours en représentation ?: Le basket, le foot, le  cirque et le tennis lui sont conseillés.

Votre enfant est introverti ? : On pourra lui proposer le tennis, l’escrime, le golf ou le tir à l’arc.

Il est perfectionnisme et persévérant ? : Les sports d’endurance lui conviendront particulièrement.

Ses relations avec les autres ne sont pas toujours évidentes : les sports de combat très codifiés l’aideront beaucoup.

Votre enfant est anxieux? Pourquoi pas les sports mécaniques…

Votre enfant manque de confiance en lui ? Les sports collectifs lui sont conseillés, ainsi que les sports de contact (rugby, handball, arts martiaux, …)

Votre enfant est hyperactif ? Les sports individuels lui sont conseillés (escalade, natation, athlétisme, gymnastique ou rugby)

Votre enfant est inattentif ? L’escalade et le tir à l’arc lui sont conseillés.

Votre enfant est chétif ? A lui l’athlétisme !

Il est un peu maladroit ? Il pourra développer son potentiel en tennis de table, badminton, en danse ou dans un sport collectif avec ballon.

Il aime la nature ? Quelle chance, il pourra choisir parmi l’équitation, le vélo, la voile, le canoë, l’escalade, le ski, …

 

A l’âge de l’école primaire, il est tout à fait normal que l’enfant s’essaye à différents sports. Ce n’est qu’entre 10 et 15 ans qu’il peut commencer à se stabiliser.

Les vacances sont un moment idéal pour s’essayer à toutes sortes d’activité physique.

Alors, vite, à vos baskets et sportez vous bien en famille!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *