Pourquoi les enfants jeunes enfants sont-ils si difficiles?

Pourquoi les jeunes enfants sont-ils parfois si difficiles?

Pourquoi les enfants jeunes enfants sont-ils si difficiles?
Pourquoi les enfants jeunes enfants sont-ils si difficiles?

Les émotions des jeunes enfants sont souvent très intenses et sont sources de difficultés pour les parents. La colère et la peur sont des émotions adaptatives que l’enfant doit apprendre à maîtriser. C’est bien sûr la colère qui va poser le plus souci dans le cadre éducatif.

Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas l’intensité du comportement qui pose problème mais sa répétition. En effet quand les comportements difficiles prennent le pas sur les émotions positives, c’est à ce moment là qu’il faut s’interroger.

Entre 2 et 5/6 ans, le comportement des tout-petits est souvent marqué par d’impressionnantes colères et de manière générale par de l’opposition.

“Le moi se pose en s’opposant” de Hegel prend là tout son sens, l’enfant ayant besoin d’être reconnu comme un individu à part entière. Oui, mais il reste enfant et n’est pas un adulte en réduction. Il doit alors apprendre à renoncer progressivement (et avec l’aide des adultes) à sa toute-puissance infantile pour acquérir le principe de réalité. Il doit passer de “ce qu’il veut faire” à ce qu’il peut faire”. Seul cette acquisition lui permettra de s’adapter à la vie et d’être plus heureux.

Pour dépasser cette période sensible, le petit d’homme doit  :

  • Apprendre à communiquer avec ses pairs afin d’exprimer ses demandes, à mieux comprendre autrui, à exprimer son désaccord posément, …
  • Apprendre à exprimer ses émotions pour mieux les réguler. Les émotions sont de l’énergie et nécessitent d’être exprimées de manière adaptées afin de ne pas fuser tous azimut!
  • Apprendre à différer son désir.
  • Apprendre à accepter sa place d’enfant. La verticalité dans l’éducation est absolument nécessaire pour qu’il puisse se construire. Je parle d’acceptation de l’autorité et non pas d’autoritarisme.
  • Apprendre à s’autonomiser pour se construire en tant que personne.

Cet apprentissage est complexe, progressif et nécessaire. Depuis quelques décennies, notre société a choisi de prendre le contre-pied d’un climat autoritariste en étant parfois dans l’excès inverse. Cet état de fait peut contribuer à engendrer de nombreux soucis comportementaux et peut (en partie) expliquer la situation difficile rencontrée dans beaucoup d’établissements scolaire où les enfants sont parfois devenus intolérants à toute discipline laissant les équipes pédagogiques perplexes et démunis… mais aussi les familles…

Une lecture très éclairante:

Recevez gratuitement le “Guide de survie lorsque votre enfant rechigne à faire ses devoirs”


 
Partager l'article
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
    Partage

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *