Autonomie

COMMENT RENDRE MON ENFANT PLUS AUTONOME ?

Rendre son enfant plus autonome est vital pour son estime de soi. L’autonomie est l’objectif de toute une vie. Elle se conquiert progressivement au cours de l’enfance au prix de patience et d’encouragements de l’entourage. Encore faut-il laisser à l’enfant l’opportunité de se l’approprier et ne pas trop faire à sa place en le couvant un peu trop…

  1. Tout d’abord, il serait peut être bon de vous poser quelques instants et de réfléchir à ce que vous faîtes à la place de votre enfant…et qu’il pourrait très bien faire seul.

 

  1. Sélectionnez ensuite la compétence que votre enfant préférerait apprendre en déterminant l’impact positif que cela aurait pour lui dans la vie quotidienne. Il vous faut ensuite véritablement enseigner chaque compétence à votre enfant (s’habiller, nouer ses lacets, faire son lit, apprendre une leçon seul, …).

 

  1. Procédez par petites étapes :

– Réfléchissez tout d’abord au découpage de l’activité en toutes petites étapes, en le faisant vous-mêmes. Notez-les.

– Réservez un temps spécifique pour l’enseignement de la compétence. Veillez à ce que votre enfant soit bien disponible.

– Faites tout d’abord les choses devant votre enfant et lentement en commentant chaque étape.

– Vous pouvez mettre en place un petit mémo visuel.

– Faites reproduire par votre enfant chaque geste en commentant à voix haute pour le guider. Ne passez pas à l’étape suivante si la première n’est pas acquise.

– Faîtes lui faire sans guidance vocal, tout en étant présent.

  1. Récompensez-le ! Un comportement suivi de conséquences positives a plus de chances d’être reproduit. Certes, la réussite est en soi une motivation que l’on dit intrinsèque. Les renforcements sociaux sont indispensables (encouragements, félicitations). En effet, quel plaisir de recevoir un retour positif de ceux qu’on aime quand on fait quelque chose de bien ! Parfois, un petit coup de pouce supplémentaire est nécessaire. Certains enfants à besoins plus spécifiques en ont besoin. On évitera le plus possible les renforçateurs matériels (cadeau, bonbons, …). Il vaut mieux privilégier le temps partagé (faire un jeu de société avec lui, faire une promenade à vélo, faire un gâteau). On peut aussi accumuler des points, des jetons ou des gommettes pour une activité plus conséquente. Ces récompenses sont passagères, elles servent surtout à installer le comportement.

5. Enfin, soyez conscient que chaque enfant a son rythme propre d’apprentissage. Certains comportements seront intégrés rapidement alors que d’autres nécessiteront de nombreux rappels et essais. Soyez patients !

A travers l’accès à l’autonomie de votre enfant, c’est aussi vous qui retrouverez du temps pour vous. C’est le principe gagnant-gagnant !

Recevez gratuitement le “Guide de survie lorsque votre enfant rechigne à faire ses devoirs”

                                                      
                                                              
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 comments

  1. Bonjour, sur le chemin du retour après le boulot, j’ai entendu votre émission sur France Bleu. Je vous envoye ce message par rapport à notre garçon il va avoir 14 ans ce lundi, ce qui est sur, il n’aime pas l’école, déjà en maternelle il avait des remarques par rapport à son comportement en troisième dur 15 jours de classe de bonne note comportement Nikel mais c’est reparti comme les autres années de collège avertissement et là reçu hier sorti de la classe pour perturbation, on ne sais plus quoi faire. Personnellement je m’en veut car j’ai élevé les trois enfants de mon mari, difficultés à l’école comportement, suivie à l’école et je pense que j’ai abandonner auprès d’Alexis. voici les gros points de la situation. J’ai regarder les suivies que vous avaient mais c’est loin de notre domicile. Que puis-je faire pour l’aider au maximum, j’ai décider cette année de lui donne 5 € pour ces bonnes notes, mais avec ces remarques sur son carnet et l’exclusion de la classe. je ne sais pas quoi faire. Il veut faire des études dans l’agriculture mais connaissant les difficultés de la filière. Est-ce que je le laisse continuer dans ce qu’il veut afin qu’il se rende compte qu’on n’a rien sans travailler. merci il vient de rentré du collège.

    1. Bonjour Irène et merci pour votre témoignage.
      Votre fils n’est qu’en sixième, rassurez-vous, son comportement va évoluer petit à petit…Je vous conseille de l’encourager verbalement ou par des petits privilèges plutôt que de lui donner de l’argent pour ses bonnes notes. Il vaut mieux qu’il comprenne qu’il travaille pour lui plutôt que pour de l’argent (même si ça va prendre du temps).
      Et pourquoi pas des études dans l’agriculture… si c’est cela qu’il souhaite faire. Il est important de pouvoir choisir dans la vie . C’est d’ailleurs la clé de la motivation. Et puis, rassurez vous, il est encore tout jeune, ses projets d’orientation peuvent encore évoluer.
      Bon courage dans votre mission de parents, c’est parfois tellement difficile…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *